Partagez

Devenir ingénieur en Nouvelle-Calédonie avec l’UNICNAM.

Présentation de l'Union des Ingénieurs du Conservatoire National des Arts et Métiers (UNICNAM)

L'UNICNAM est une association de type loi 1901 qui a son siège à Paris au sein du CNAM.

Suite à la réussite en 2010, de trois diplômes d'ingénieur informatique de la première promotion « Jacques de VAUCANSON » de l'Ecole d'Ingénieurs du CNAM (EICNAM) à Nouméa, la création de la Section Locale des Ingénieurs de l'UNICNAM (SLI-UNICNAM Nouméa) s'est faite au mois de mars 2011.

Elle est rattachée à la structure nationale UNICNAM, et a pour ambition :
• d'assurer le relai de la structure nationale en Nouvelle-Calédonie
• de promouvoir le diplôme d’ingénieur CNAM
• de développer la connaissance scientifique
• de proposer et réaliser un accompagnement aux élèves de l’EICNAM.

 

La formation à distance et l'EICNAM

La formation à distance existe depuis plus de 40 ans au CNAM.
C’est en 2000 que l'équipe du CEANTE a mis en place une plate-forme numérique pour les TICE.
Complètement modulable et adaptable pour la pédagogie des enseignants, elle est devenue un incontournable pour la mise en place des formations numériques.
Appuyée par des studios légers, fixes ou nomades, la plate-forme PLEIAD permet de voir en direct ou en différé des cours filmés.
Cette plate-forme permet de mettre rapidement un enseignant opérationnel sur ces outils numériques. Aujourd'hui, nous avons la possibilité d' apporter des services personnalisés pour l'élève:
Porte-folio(documents administratifs), planning, notes ainsi que son parcours.
Le CNAM possède à ce jour une base humaine et matérielle unique dans le monde des Tice. La plate- forme PLEIAD est un vrai espace numérique de formation.

La formation à distance est un enjeu important pour le développement de compétences « ingénieur » en Nouvelle-Calédonie.

L'EICNAM propose 32 formations d'ingénieurs dans 11 spécialités différentes :
Chimie
• option transformations chimiques et pharmaceutiques
• option chimie industrielle - génie des procédés
• option pharmacotechnie
Construction et aménagement
• option bâtiment
• option géotechnique
• option génie civil
• option aménagement
Electronique-automatique
• option automatique
• option électronique
• option télécommunications et réseaux
Energétique
• option électrotechnique
• option thermique industrielle
• option froid et climatisation
• option machines et moteurs
Informatique
• option systèmes d'information (ISI)
• option réseaux, systèmes et multimédia (IRSM)
• option architecture et ingénierie des systèmes et des logiciels (AISL)
• option informatique modélisation optimisation (IMO)
• option modélisation et ingénierie mathématique
Mesure-analyse
• option sciences et techniques analytiques appliquées à la chimie et au vivant
• option contrôle industriel
• option instrumentation qualité
Matériaux
• option matériaux métalliques
• option matériaux polymères
Mécanique
• option production automatisée
• option aérodynamique
• option mécanique des structures et des systèmes
• option acoustique
Sciences et techniques du vivant
• option agro-industries
• option génie biologique
Sciences et technologies nucléaires
Sécurité sanitaire

Chaque année la fonction publique de la Nouvelle-Calédonie exprime des besoins métiers.
L’arrêté n°2011-353/GNC du 15 février 2011 (p. 1742) prévoit les formations ci-dessous dans le cadre d'attribution de bourses à affectation spéciale (BAS) :
• ingénieur en bâtiment
• ingénieur en génie civil
• ingénieur en informatique

Ces trois diplômes d'ingénieur sont dispensés au sein de l'EICNAM et pourraient être entrepris à distance en Nouvelle-Calédonie.
Un diplôme d'ingénieur à l'EICNAM présente de nombreux avantages pour l'étudiant calédonien :
• l'étudiant peut continuer à mener une vie professionnelle
• l'étudiant ne souffre pas de la séparation que représente la distance entre la Nouvelle-Calédonie et la France, surtout s'il a une famille
• l'étudiant possède à la fin de sa scolarité à l'EICNAM un titre d'ingénieur reconnu par la CTI
• l'étudiant possède une expérience professionnelle indéniable


La reconnaissance du diplôme d'ingénieur

L'ingénieur CNAM est hautement considéré par les entreprises, car il prouve une motivation et une volonté de s'investir pleinement dans ce qu'il fait.
Il est capable d'enchaîner des heures de cours ou de travail sur son mémoire, après des journées souvent longues de travail en entreprise.
De plus, fort de son expérience professionnelle, il acquière des techniques qui lui permettront d'améliorer ses méthodes de travail au sein de son entreprise, donnant à cette dernière une plus value en terme de ressources.

Ces diplômes d'ingénieurs sont reconnus par la Commission des Titres d'Ingénieurs (CTI). Cette commission s'assure de la qualité des formations d'ingénieurs et peut selon la loi, mener des investigations dans les établissements pour garantir le respect des procédures de délivrance du titre d'ingénieur.

Depuis le 13 novembre 2010, la CTI a été inscrite à l'European Quality Assurance Register pour l'enseignement supérieur (EQAR). Cette accréditation permet aux établissements reconnus par la CTI pour la délivrance des diplômes d'ingénieurs, d'avoir une reconnaissance européenne voir internationale.
De ce fait, les diplômes d'ingénieurs du CNAM obtiennent une reconnaissance internationale.

Le diplôme d'ingénieur du CNAM permet à son titulaire d'en porter le titre. Le Conseil National des Ingénieurs et Scientifiques de France (CNISF) a ainsi créé un répertoire français des ingénieurs.
Ce répertoire a pour but de protéger l'usage abusif du titre d'ingénieur.
Les ingénieurs diplômés (ID), les ingénieurs universitaires master (IUM), les ingénieurs reconnus (IR) par VAE (Validation des Acquis d'Expérience) sont repris sur ce répertoire, assurant à son titulaire et aux entreprises l'employant ou désirant l'employer que son titre n'est pas abusivement utilisé.

Au niveau local, le diplôme d'ingénieur du CNAM est reconnu par la fonction publique territoriale et permet un reclassement dans le 3ème grade d'ingénieur de la filière technique.

 

Comment devenir ingénieur CNAM

Pour pouvoir intégrer l'EICNAM (Ecole d'Ingénieur du CNAM), quelque soit le domaine choisi, il faut satisfaire certaines conditions :
• être titulaire d'un BAC+2 (pour un diplôme supérieur, il existe des équivalences)
• avoir deux années d'expérience professionnelle dans le domaine choisi
• réussir l'examen d'entrée à l'EICNAM.

L'admissibilité à l'EICNAM

Il s'agit de la première étape à franchir, qui est obligatoire du fait de la reconnaissance du diplôme d'ingénieur par la Commission des Titres d'Ingénieur (CTI). Elle est valable pour tous les prétendants à l'EICNAM quelque soit le domaine choisi.
Le candidat doit remplir un formulaire et préparer un dossier qu'il soutiendra devant un jury local composé de deux enseignants du CNAM et d'un enseignant d'une filière différente de celle choisie. Le travail de rédaction du postulant doit porter sur sa situation professionnelle et son évolution, sa vision de la fonction de l'ingénieur, son projet de formation et enfin sur une présentation d'un projet réalisé dans le cadre professionnel.
L'oral est l'occasion pour le jury de tester les capacités d'expression du futur élève ainsi que ses qualités d'argumentation face à un auditoire et d'estimer son potentiel quant au cursus envisagé.
L'acceptation locale est ensuite soumise à un jury national de l'EICNAM en métropole pour avis définitif. Le jury national ne se réunit que deux fois par an, en janvier et en juin. Le résultat est notifié à l'élève et un tuteur, enseignant du CNAM, lui est désigné afin d'optimiser ses chances d'obtenir le diplôme. Il se verra attribuer une carte individuelle d'étudiant qui lui permettra entre autres d'accéder à la bibliothèque du CNAM à Paris et de bénéficier d'une entrée gratuite au musée du CNAM.

Les unités d'enseignements (UE)

Les UE sont définies selon le diplôme d'ingénieur choisi. Elles sont obligatoirement sanctionnées par un examen.
Trois UE sont communes et obligatoires à tous les diplômes d'ingénieur de l'EICNAM :
• le probatoire (ENG 111), Il revêt une importance toute particulière car son obtention est indispensable pour pouvoir enclencher le travail sur le mémoire. Un sujet est tiré au sort. L'élève a alors exactement six semaines pour préparer un mini-mémoire (environ une quarantaine de page) pour développer la thématique définie. Le but de cet exercice est de faire travailler l'élève sur un sujet à priori inconnu, ce qui va demander des recherches personnelles et de trouver des aides auprès d'autres personnes, pour mettre en forme le tout dans un document structuré, avec une contrainte de temps. Le jury de soutenance du probatoire est composé du titulaire de la chaire du diplôme choisi et de deux enseignants du CNAM. La soutenance du document dure environ 40 minutes avec 20 minutes de présentation du diaporama et le reste pour les questions-réponses. Le probatoire est ainsi un avant-goût du travail à fournir pour le mémoire final, c'est pourquoi cet examen est un pré-requis.
Important : le probatoire ne peut être présenté que trois fois.
• le BULATS niveau 3 est une des références pour déterminer le niveau d'anglais, au même titre que le TOEFL ou le TOEIC. Le BULATS quant à lui, pour sa partie anglaise, s'appuie sur un partenariat avec l'université de Cambridge. Depuis 2008, le CNAM de Nouméa est habilité à faire passer ce type de tests. Concrètement, tout se passe sur ordinateur pour une durée d'une heure trente. Les questions peuvent porter sur de la grammaire ou sur du vocabulaire, sous forme de QCM ou de saisie libre. La partie orale est composée d'extraits de reportages audio sur lesquels vont porter des questions de compréhension. Les bandes sonores peuvent être réécoutées une seule fois mais attention au facteur temps car elles sont assez longues. Le test privilégie donc l'anglais pratique tel qu'on peut le rencontrer dans les médias papiers ou audio-visuels. Il peut être passé à n'importe quel moment du cursus mais il est indispensable de l'avoir réussi pour l'obtention du diplôme d'ingénieur. Le CNAM n'a pas fixé de durée de péremption au niveau du BULATS.
• le mémoire d'ingénieur et sa soutenance, une fois le probatoire réussi, la réalisation du mémoire peut commencer. Comme pour le probatoire, le mémoire est obligatoire pour toutes les filières de l'EICNAM. Dans cette démarche, l'élève doit trouver un sujet en milieu professionnel, si possible sur son lieu de travail mais le stage peut se dérouler ailleurs. Il doit s'entourer d'un tuteur hiérarchique d'entreprise et il peut faire appel à son tuteur CNAM. Le premier travail consiste à trouver un sujet « ingénieur » qui sera ensuite soumis au titulaire de la chaire du diplôme choisi. Le libellé du sujet doit être étayé par un projet de plan ainsi que de quelques explications globales sur le projet. Au niveau du sujet et toujours dans un esprit de proximité avec le terrain, un des crédos du Conservatoire est « le stage doit être l'occasion de mettre la main à la pâte ». Dès lors que le sujet est validé, le compte à rebours est lancé puisque la réalisation du mémoire ne doit pas excéder 12 mois. La durée minimale est de six mois. Tout au long du projet et de la réalisation du mémoire (au moins une centaine de pages), des échanges ont lieu entrele tuteur d'entreprise et le tuteur CNAM. Lorsque le mémoire est terminé et validé par les tuteurs, il est envoyé au titulaire de la chaire du diplôme choisi à Paris qui détermine si le document est acceptable en l'état. Le délai entre la remise du mémoire et sa validation peut être de 1 à 3 mois. En cas d'acceptation, la soutenance peut être programmée. Au cas contraire, le responsable de la chaire peut exiger la révision du mémoire. Le jury de la soutenance est présidé par le titulaire de la chaire y participent également le tuteur d'entreprise, le tuteur CNAM, une personne du projet qui peut témoigner des travaux du stagiaire, ainsi qu'un autre enseignant du CNAM, soit cinq personnes en tout. Pour des raisons d'éloignement géographique la visio-conférence permet de mener à bien ces soutenances. La présentation du diaporama relatif au mémoire se fait sur 30 minutes. Le temps est illimité pour les questions-réponses mais en moyenne il faut compter 40 minutes de débat. Une fois que la séance des questions-réponses est terminée, le candidat est invité à sortir de la salle et les délibérations commencent pour d'une part déterminer si l'élève mérite d'être ingénieur et d'autre part lui attribuer une note (de 12 à 13 : mention « assez bien », de 14 à 15 : mention « bien », à partir de 16 : mention « très bien ». Les résultats sont communiqués immédiatement.
Important : à partir du top de la validation du sujet la durée de préparation du mémoire est limitée à 12 mois à mi-temps et 6 mois à temps complet maximum.

Le diplôme d'ingénieur
 

L'élève ingénieur qui acquière l'ensemble des UE requises obtient son diplôme d'ingénieur dans la spécialité qu'il aura choisie.
Un diplôme issu d'une école d'ingénieur reconnue par la CTI.

Comment s'inscrire pour devenir ingénieur CNAM
 

Pour obtenir des informations sur le cycle d'ingénieur, contacter la SLI-UNICNAM Nouméa
mail : sli-noumea-nc@unicnam.net
tél : 81 08 66

Pour s'inscrire à l'EICNAM, contacter le CNAM Nouméa
mail : noucnam@offratel.nc
tél : 28 37 07

 > télécharger le pdf